Google dans l’assurance ?

Google de retour dans l’assurance ?
Chez les comparateurs d’assurances, la rumeur persiste malgré son retrait du marché il y a 2 ans.

ZDNet évoquait en janvier 2015 la question à propos de l’assurance auto et titrait ainsi son article :

Google assurance auto : les acteurs français en rigolent encore

 

Google assureur ? Une folle rumeur ?

Le comparateur d'assurance de Google est indisponibleDernière incursion de cette folle rumeur : la semaine passée.

Dès le lendemain, Nick Leeder, directeur général de Google France, précisait au cours d’une conférence de presse, que Google n’a aucun plan pour la France.

 

Ouf ! l’assurance française n’est pas encore condamnée.

La preuve ? Google a fermé son comparateur d’assurance en catimini.

Sauf si Google avance masqué et a un plan secret.

Comme dans les roman policier, il faut se poser la question : à qui profite la rumeur ?

À qui profite le retour de Google dans l’assurance ?

Si la rumeur de retour de Google dans le secteur de l’assurance est aussi persistante, c’est que quelqu’un y a intérêt.

Alors ? Qui sont ceux qui ont intérêt à entretenir une telle rumeur ?

  • Les cabinets de conseil . « Digitaliser votre entreprise de A à Z avant qu’il ne soit trop tard » presse les consultants. Quoi de plus efficace que de brandir une menace aussi grande que l’ogre Google ?
  • Les comparateurs qui s’appuient sur cette rumeur pour convaincre les derniers assureurs réticents à faire appel à eux, avant qu’il ne soit trop tard.
  • Les médias fascinés par Google et son intérêt pour l’assurance encore limité aux États-Unis On ne compte plus les articles alarmistes sur ce sujet. La requête « Google assurance » génère plus de 69 millions de résultats…

Toutefois, la rumeur a été très vite démentie. Aucune inquiétude pour le secteur français de l’assurance pour l’instant.

Mais si Google arrivait demain, quel risque pour le secteur de l’assurance ?

Google peut-il vraiment ubériser l’assurance ?

À votre avis ?