Qu’est qu’une mutuelle jeune ?

MUTUELLE ÉTUDIANT – MUTUELLE JEUNE

Pourquoi choisir une mutuelle étudiante ?

La Sécurité sociale ne rembourse pas l’ensemble des dépenses de santé, pour l’ensemble de ses assurés.

Lorsque l’on est étudiant avec un pouvoir d’achat moins développé qu’un salarié, la question de la mutuelle santé prend toute son importance. Quel budget pour mon assurance santé, quels besoins ? Pour vous prémunir de tout endettement suite à des soins de santé parfois très élevés (dentaire et optique par exemple) il faut faire le bon choix de sa mutuelle.

La mutuelle de vos parents ne vous couvre plus à partir d’un certain âge, il est donc indispensable d’adhérer à une mutuelle étudiant avec des garanties adaptées à vos besoins de santé.

Une mutuelle étudiante sera donc spécialisée dans les frais pour l’hospitalisation, le dentaire, l’optique et bien moins pour les cures thermales et les prothèses auditives.

Pour faire le bon choix, demandez conseils à un courtier qui pourra comparer pour vous plusieurs contrats d’assurances santé étudiant en fonction de vos besoins. Vous pouvez également utiliser notre comparateur de mutuelles et assurances santés complétement gratuit et qui pourra vous donner un ordre d’idées en termes de garanties, et de budget. www.assurancesetmutuelles.fr

Dirigez vous également vers les offres spéciales étudiants de vos régimes de sécurité sociale.

Petits conseils :

  • Vous pouvez si vous êtes étudiants restés sur la mutuelle de vos parents, certaines assurances ou mutuelles acceptent jusque 28 ans.
  • Si vous êtes détachés fiscalement de vos parents faites une demande de chèques ACS ( Aide à la complémentaire Santé )
  • Demandez, si vous avez un emploi à temps partiel, à votre employeur sa mutuelle de groupe, celle ci sera obligatoire à partir de janvier 2016 et il y participera à 50% de la cotisation au minimum. En fonction de certaines conditions vous pourrez y souscrire.

Bonne lecture,

 

Michael Merlen

Qu’est ce qu’une mutuelle senior ?

Qu’est-ce qu’une mutuelle séniors ?

Les mutuelles et les complémentaires santés proposent de nombreuses gammes d’assurance de santé en fonction de votre âge, en fonction de votre famille, ou de votre situation professionnelle (étudiant par exemple : mutuelle étudiante).

Les mutuelles séniors couvrent en générales les personnes de plus de 60 ans avec des garanties santé qui répond à leurs besoins et à leurs budgets.

Une mutuelle sénior est donc une assurance santé complétement dédiées en fonction de l’âge du souscripteur.

Il est important de prévoir cette mutuelle sénior car au départ à la retraite vous devrez choisir une mutuelle santé adaptés à vos nouveaux besoins et surtout votre budget.

En effet, lors du départ en retraite, pour bon nombre de personne vous êtes sous le régime de la complémentaire santé de votre entreprise qui prend en charge une partie de votre cotisation (en moyenne la mutuelle entreprise prend à sa charge 50% de votre mutuelle santé). La retraite est  donc synonyme, dans ce cas, d’augmentation de votre budget santé.

Pourquoi une mutuelle séniors et pas une mutuelle couple, famille ou mutuelle étudiante ?

Les besoins en santé évolues en fonction de votre âge et certaine assurance santé garde dans leurs contrats de bases ces garanties : ex : Avez-vous besoin d’un forfait naissance à 65 ans ?

Vous auriez plutôt besoin de garanties en appareils auditifs, podologues, hospitalisations.

Les mutuelles séniors prennent donc en charge plus des besoins ciblés à leurs clientèles qu’une mutuelle famille. Par ce biais, les assurances pour séniors arrivent aujourd’hui à des tarifs adaptés grâce à une base de garanties beaucoup plus ciblés.

La souscription des mutuelles séniors est facilitée depuis quelques années, il est bien fréquent qu’on vous demande aucun questionnaire médical, est aucun délai de carence.

Il reste certaines particularités sur les mutuelles séniors à connaître, en effet certaines sont plus spécialisées sur les dépassements d’honoraires en hospitalisation, d’autres sur le bien être (cures thermales), et d’autres avec de gros forfaits pour les prothèses ou appareils auditifs.

Pour faire le bon choix, demandez conseil à un courtier qui pourra comparer pour vous plusieurs contrats d’assurances santé séniors en fonction de vos besoins. Vous pouvez également utiliser notre comparateur de mutuelles et assurances santés complétement gratuit et qui pourra vous donner un ordre d’idées en termes de garanties, et de budget.

Une question ? Posez-la moi.

Michael Merlen

Sauvez les « abeilles »

Complémentaire santé des seniors : les abeilles ont le bourdon !

Complémentaire santé des seniors : le collectif des Abeilles a le bourdon et compte se déployer, en essaim (bien entendu), à Paris devant le Sénat, le 27 octobre.

DVP : Qui êtes-vous (collectif) ?

Les abeilles représentent les salariés des petites mutuelles françaises et les employés de l’assurance de proximité (courtiers, agents généraux).

sauvez les abeillesQue défendez-vous ?
Les abeilles défendent avant tout la liberté et la solidarité.
La liberté pour le citoyen français de choisir son assurance santé doit être placée au cœur du débat ! Nous déplorons également que la solidarité entre assurés soit complètement occultée par ce projet de loi qui ne fait que segmenter la population.

Pourquoi dénoncez-vous le projet du gouvernement d’instaurer des contrats complémentaire santé à destination des plus de 65 ans ?

Que prévoit ce projet?

Ce projet prévoit un appel d’offre étatique pour les contrats de santé des personnes de plus de 65 ans. Ce dernier va privilégier une dizaine de gros assureurs et donc condamner tous les autres acteurs du marché au déclin et à la cessation d’activité (plus de 600 organismes assureurs existent en France, pourquoi en privilégier quelques uns et condamner les autres ?)

Que proposez vous?

Nous proposons une réponse simple : une mesure de type chèque santé ou crédit d’impôt qui permettrait à chaque citoyen de s’assurer librement chez l’assureur de son choix.

Quel serait, d’après vous, le chiffre de la casse sociale lié directement à ce projet du gouvernement ? des conséquences terribles pour l’emploi ?
Les dommages collatéraux de ce projet sont doubles.
D’une part les assurés vont payer les pots cassés par une augmentation considérable des tarifs qui viendra suite à l’illusion faite par les organismes élus d’une baisse de tarifs éphémère (les organismes choisis s’efforceront de proposer des tarifs très bas la première année en faisant du dumping). Ils se rattraperont ensuite sur les prix au détriment du pouvoir d’achat des retraités.
D’autre part, le fait de favoriser certains assureurs (qui sont par ailleurs déjà riches à milliards) sur un marché d’une si grande ampleur, condamnera 100 000 emplois : un désastre économique et social. C’est un hold-up du gouvernement qui condamne les plus petits assureurs et tous les petits commerçants de l’assurance à mettre la clé sous la porte.

Quelles sont les opérations que comptent réaliser l’association Sauvez Les Abeilles ? (appel à la manifestation à Paris devant le Sénat le 27 octobre)
En plus de notre manifestation devant le Sénat à Paris à 13h le 27 octobre, nous prévoyons des manifestations au même moment devant les Pôle Emploi des villes de Nice et Lyon. D’autres villes de régions seront peut-être annoncées en fonction du nombre d’inscrits (Marseille, Bordeaux…) Nous sommes en train de recueillir le nombre de participants et nous annoncerons les villes élues au fur et à mesure sur notre site internet.

Comment soutenir l’association ?

Vous pouvez nous soutenir de diverses façons :

Relayer notre message auprès de tous vos contacts pour faire venir un maximum de monde dans nos manifestations
Poster vos témoignages vidéo sur notre page Facebook comme l’ont fait de nombreux internautes : www.facebook.com/sauvezlesabeilles
Nous aider dans l’organisation des manifestations
Faire jouer vos contacts politiques en nous obtenant des rendez-vous qui nous permettront d’être écoutés par le gouvernement. Appelez et alertez votre député et votre sénateur, il ne faut pas attendre !
Nous financer à hauteur de vos moyens
Pour nous aider : signalez-vous au 05 59 15 16 33 ou elodie@sauvezlesabeilles.fr

Contact :
Elodie
05 59 15 16 33

Twitter
https://twitter.com/sauvezabeilles
Facebook
https://www.facebook.com/sauvezlesabeilles
URL
http://sauvezlesabeilles.fr/

Source : http://www.assurprox.com/mutuelle-sante/complementaire_sante_les_abeilles_ont_le_bourdon-13156.html : Très bon site comparateur d’assurances et autres produits

Bonne lecture,

Michael Merlen

 

La production agricole : Accord de branche complémentaire santé et prévoyance

Un nouvel avenant signé en septembre 2015.

Un nouvel Agriculture accord national - assuranceavenant concernant  le régime de frais de santé des différentes catégories de personnels de la production agricole vient d’être signé. Cela concerne des milliers de salariés.

Le 1ier janvier 2016 l’accord national interprofessionnel (ANI) qui généralise la complémentaire santé à l’ensemble des entreprises entrera en rigueur.  Certaines compagnies d’assurances ou de mutuelles profitent de ces derniers mois pour essayer de conclure des accords d’entreprises avec les branches professionnelles afin d’aborder plus sereinement 2016.

En 2008, la branche de production agricole avait signé un premier accord sur la protection sociale complémentaire avec une application au 1ier janvier 2010 et cela avec une double désignation AGRI/CRIA. Cet accord verra par la suite sa fin au 1ier janvier 2015.

Les partenaires sociaux ont cependant signés un avenant en date du 22 septembre 2015 dans un cadre avoisinant celui de la généralisation de la complémentaire santé et notamment sur :

  • Garanties minimales
  • Garanties maximales
  • Pourcentage de financement de l’employeur : jusqu’à présent le salarié financé 85% de la cotisation depuis cet avenant celui-ci ne finance plus que 50%
  • Une baisse de l’ancienneté pour bénéficier de ce régime de branche à 3 mois (auparavant 12mois)

Quelques documents utiles :

Tableaux de Garanties ICI :Tableaux de garanties

Accord national du 10 juin 2008 : ICI : Barème accord National avec Options

A bientôt,

Michael Merlen

L’assurance ubérisée ?

Tout le monde a peur de se faire Uberiser

dixit Maurice Levy dans La Tribune en décembre 2014.

Uberisation ? Vous vous souvenez ? Ce petit verbe tiré du nom de la société californienne Uber et qui faire peur à tout le monde, y compris aux assureurs et mutualistes.

L’uberisation peut-elle rattraper les assureurs et les mutuelles ?

La réponse est très certainement oui, comme tous les autres domaines. Le secteur des assurances et des mutuelles peut certainement se faire ubériser. Le risque ne vient toutefois pas d’un comparateur d’assurances et encore moins par un comparateur géré Google.

En effet, un comparateur d’assurances et de mutuelles a nécessairement besoin des assureurs pour exister. Anis, les relations entre les sociétés d’assurances, les mutuelles et les comparateurs  relèvent de partenariats négociés entre ces différents acteurs.

Pour Christophe Triquet, fondateur et Directeur général de LeComparateurAssurance.com, interviewé par La Tribune une ubérisation ressemble beaucoup plus à une OPA hostile du marché visé. En matière de comparaison d’assurance, le court-circuit n’est pas possible.

C’est pour rassurer les acteurs du marché de l’assurance que Google emploie des mots lourds de sens comme conseil et accompagnement dans ses relations avec les assureurs et autres mutuelles.

Un refus d’ubérisation par les assureurs et les mutuelles ?

Si les sociétés d’assurance et de mutuelles se font ubérisées par le comparateur de Google, c’est qu’elles auront été consentantes.

Probablement que Google aura réussi à persuader les acteurs du marché de l’assurance. Il y a probablement un mélange entre amour et haine entre les assureurs et mutuelles et le moteur de recherche dont les capacités de calculs fascinent.

Toutefois, rien ne dit que l’uberisation du secteur de l’assurance se fasse par Google. Les taxis n’ont pas vu arriver Uber.

Celui ou ceux qui vont uberiser le secteur de l’assurance ne sont peut-ils pas encore nés ?

On peut imaginer un système d’assurance mutuelle décentralisé.

Qu’en pensez-vous ?

1 2