L’assurance ubérisée ?

Tout le monde a peur de se faire Uberiser

dixit Maurice Levy dans La Tribune en décembre 2014.

Uberisation ? Vous vous souvenez ? Ce petit verbe tiré du nom de la société californienne Uber et qui faire peur à tout le monde, y compris aux assureurs et mutualistes.

L’uberisation peut-elle rattraper les assureurs et les mutuelles ?

La réponse est très certainement oui, comme tous les autres domaines. Le secteur des assurances et des mutuelles peut certainement se faire ubériser. Le risque ne vient toutefois pas d’un comparateur d’assurances et encore moins par un comparateur géré Google.

En effet, un comparateur d’assurances et de mutuelles a nécessairement besoin des assureurs pour exister. Anis, les relations entre les sociétés d’assurances, les mutuelles et les comparateurs  relèvent de partenariats négociés entre ces différents acteurs.

Pour Christophe Triquet, fondateur et Directeur général de LeComparateurAssurance.com, interviewé par La Tribune une ubérisation ressemble beaucoup plus à une OPA hostile du marché visé. En matière de comparaison d’assurance, le court-circuit n’est pas possible.

C’est pour rassurer les acteurs du marché de l’assurance que Google emploie des mots lourds de sens comme conseil et accompagnement dans ses relations avec les assureurs et autres mutuelles.

Un refus d’ubérisation par les assureurs et les mutuelles ?

Si les sociétés d’assurance et de mutuelles se font ubérisées par le comparateur de Google, c’est qu’elles auront été consentantes.

Probablement que Google aura réussi à persuader les acteurs du marché de l’assurance. Il y a probablement un mélange entre amour et haine entre les assureurs et mutuelles et le moteur de recherche dont les capacités de calculs fascinent.

Toutefois, rien ne dit que l’uberisation du secteur de l’assurance se fasse par Google. Les taxis n’ont pas vu arriver Uber.

Celui ou ceux qui vont uberiser le secteur de l’assurance ne sont peut-ils pas encore nés ?

On peut imaginer un système d’assurance mutuelle décentralisé.

Qu’en pensez-vous ?

Mickael Merlen

 

La décision unilatérale de l’employeur (DUE)

Qu’est ce qu’une DUE (Décision Unilatérale de l’employeur) ?

Michael Merlen DUELa Décision Unilatérale de l’Employeur est un document écrit par lequel l’employeur s’engage envers ses salariés dans le cadre de son pouvoir de direction. L’employeur y a notamment recours lorsqu’il souhaite instaurer unilatéralement des garanties de prévoyance et/ou santé collectives au sein de l’entreprise.

  • La décision unilatérale de l’employeur ne requiert pas l’accord des partenaires sociaux ;
  • Cette décision oit être constatée par un écrit remis à chaque salarié ;
  • La preuve de la remise est à la charge de l’employeur : LRAR, remise en mains propres contre décharge ou signature d’une liste d’émargement, mention sur le bulletin de paie ;
  • En cas de cotisation salariale (prise en charge d’une partie de la cotisation du contrat d’assurance par le salarié), l’adhésion peut être refusée par les salariés présents à la mise en place (art. 11 Loi « Evin » 31.12.89). Cette dispense peut ne pas être explicitement prévue par l’acte qui régit les garanties en cas de participation salariale (car applicable de plein droit en application de l’article 11 de la loi « Evin » n° 89-1009 du 31 décembre 1989 en matière de prévoyance.
  • À noter : La circulaire du 25 septembre 2013 admet que ce cas de dispense concerne également :
    • les décisions unilatérales modifiant un dispositif existant avec une remise en cause du financement intégral par l’employeur,
    • le transfert d’entreprise : lorsque les salariés de l’entreprise transférée n’étaient pas couverts à titre obligatoire avant le transfert, ils peuvent exercer leur faculté de dispense d’adhésion à un dispositif obligatoire mis en place par DUE dans l’entreprise d’accueil.

L’adhésion peut également être refusée en l’absence de cotisation salariale (prise en charge de la cotisation à 100% par l’employeur) mais dans ce cas, il faut que l’acte prévoie expressément ce cas de dispense.
La preuve des refus doit être conservée par l’employeur / URSSAF

Le devoir d’information de l’entreprise :

L’entreprise doit remettre la DUE ou afficher l’accord collectif. Ceci n’est pas suffisant, l’employeur doit remettre la notice d’information établie par l’assureur (garanties, conditions générales, prise d’effet des garanties, formalités en cas de sinistre). Au moment de l’affiliation du salarié : L’entreprise doit conserver la preuve de la remise de la notice (liste d’émargement, LRAR ou mention sur la fiche de salaire du mois de la remise). (Article L141-4 du Code des assurances).

Vous avez un doute ? Parlons-en !

Google dans l’assurance ?

Google de retour dans l’assurance ?
Chez les comparateurs d’assurances, la rumeur persiste malgré son retrait du marché il y a 2 ans.

ZDNet évoquait en janvier 2015 la question à propos de l’assurance auto et titrait ainsi son article :

Google assurance auto : les acteurs français en rigolent encore

 

Google assureur ? Une folle rumeur ?

Le comparateur d'assurance de Google est indisponibleDernière incursion de cette folle rumeur : la semaine passée.

Dès le lendemain, Nick Leeder, directeur général de Google France, précisait au cours d’une conférence de presse, que Google n’a aucun plan pour la France.

 

Ouf ! l’assurance française n’est pas encore condamnée.

La preuve ? Google a fermé son comparateur d’assurance en catimini.

Sauf si Google avance masqué et a un plan secret.

Comme dans les roman policier, il faut se poser la question : à qui profite la rumeur ?

À qui profite le retour de Google dans l’assurance ?

Si la rumeur de retour de Google dans le secteur de l’assurance est aussi persistante, c’est que quelqu’un y a intérêt.

Alors ? Qui sont ceux qui ont intérêt à entretenir une telle rumeur ?

  • Les cabinets de conseil . « Digitaliser votre entreprise de A à Z avant qu’il ne soit trop tard » presse les consultants. Quoi de plus efficace que de brandir une menace aussi grande que l’ogre Google ?
  • Les comparateurs qui s’appuient sur cette rumeur pour convaincre les derniers assureurs réticents à faire appel à eux, avant qu’il ne soit trop tard.
  • Les médias fascinés par Google et son intérêt pour l’assurance encore limité aux États-Unis On ne compte plus les articles alarmistes sur ce sujet. La requête « Google assurance » génère plus de 69 millions de résultats…

Toutefois, la rumeur a été très vite démentie. Aucune inquiétude pour le secteur français de l’assurance pour l’instant.

Mais si Google arrivait demain, quel risque pour le secteur de l’assurance ?

Google peut-il vraiment ubériser l’assurance ?

À votre avis ?

 

Mutuelles Labellisés « seniors »

Le saviez-vous ? Le gouvernement a pour projet d’élargir à l’ensemble de la population une couverture mutuelle santé.

Ainsi, le président François Hollande a déclaré lors du 41e Congrès de la Mutualité en juin 2015 :

Je veux que la généralisation de la complémentaire santé soit effective pour les retraités d’ici à 2017

Les engagements en matière de mutuelles seniors

On le voit, le Président Hollande, en juin 2015, a pris des engagements et notamment une généralisation de la mutuelle santé pour tous.

Marisol Touraine ministre de la santéAujourd’hui c’est la ministre de la santé Marisol Touraine qui a annoncé, à son tour, lors de la présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2016, des contrats « moins chers, labellisés » en faveur des personnes âgées de plus de 65 ans.

Ce changement fait suite à la réforme touchant l’ensemble des entreprises issue de l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013, transposé dans la Loi du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l’emploi au premier janvier 2016.

Vous n’avez certainement pas échappé aux nombreux messages publicitaires vantant les mérites des contrats de mutuelles santé des uns et des autres !

D’ici quelques mois, l’État voudra mettre en place une généralisation pour tous d’un accès à une mutuelle de santé. Pour ce faire, l’État véhiculera cette couverture pour les personnes âgées de 65 ans et plus.

Les points forts de la réforme sur les mutuelles santé

La réforme en préparation présente quelques points forts qu’il est nécessaire de présenter. Les contrats que proposeront les organismes mutualistes présente 4 points forts.

  • les contrats de mutuelles seront moins chers pour les bénéficiaires ;
  • les contrats seront labellisées ce qui veut dire seules les personnes âgées pourront en bénéficier ;
  • ces contrats d’assurance seront éligible aux ACS,  (Aide Complémentaire santé) ;
  • ces contrats pourraient être susceptibles de faire bénéficier à leurs souscripteurs un avantage fiscal tel qu’un crédit d’impôt.

À suivre donc…

A bientôt,

Michael Merlen

UNIM Proféssions libérales

En tant que profession libérale vous ne pouvez bénéficier de la complémentaire santé collective mise en place pour vos salariés.

L’UNIM vous propose trois formules : Economique, Confort et Prestige.

Cette cotisation entrera dans le cadre de la loi Madelin.

Quelques points forts de la formule prestige :

Optique : Remboursement chirurgie réfractive jusqu’à 400€/an et par oeil et par bénéficiaire.

Orthodentie Adulte : 250€/an et par bénéficiaire

 

En savoir plus sur l’UNIM :

Union Nationale pour les Intérets de la médecine – UNIM

L’ UNIM est une association loi 1908 créée par et pour des professionnels de la santé. Notre conseil d’administration est composé de professionnels de la santé exclusivement, tous bénévoles.

  1. Notre vocation : défendre vos intérêts avec détermination, vous proposer des conditions préférentielles pour toutes les assurances.
  2. Notre gamme complète de contrats d’assurance : des solutions adaptées à vos besoins personnels et professionnels.

Prévoyance

L’ UNIM vous propose en cas de décès, d’invalidité ou d’arrêt de travail, avec ou sans dispositif « Madelin » selon votre choix.
Un capital « perte de profession » en cas d’accident ou de maladie, selon la spécialisation vous est versé. L’ UNIM vous propose un contrat spécial pour les « cabinets de groupes », les salariés d’entreprises libérales et les centres hospitaliers. Nous vous proposons également la couverture de vos frais généraux.

Complémentaire santé

Le complément indispensable de votre régime de base obligatoire est adapté à votre profession. À l’UNIM, pas de garanties superflues et coûteuses mais une réponse précise selon votre profession. Vous pouvez choisir votre formule en fonction de vos besoins : « éco », « confort » ou « prestige ».

Couverture de prêt

Investissez en toute tranquillité, l’ UNIM vous propose une assurance pour vos prêts amortissables, in fine, crédit bail.

Dommage aux biens

Multirisques privées et professionnelles, auto, protection juridique … Autant de réponses UNIM modernes et adaptées aux exigences et spécificités de votre profession.

Retraite et placements

Tous les avantages de la loi Madelin et de l’assurance vie… Et dès votre adhésion, vous bénéficiez d’un contrat juridique vie privée et professionnelle.

http://www.unim.asso.fr/asso/index.php

 

1 2 3 4