Le CRM dans les Assurances : Pour quoi faire et pour quelles entreprises ?

Vos clients et les clients doivent être en mesure de faire confiance à ce que votre société peut les protéger si quelque chose arrive, à leur santé ou à leurs biens.

Les agents d’assurance doivent conserver la confiance des clients potentiels malgré des documents mal remplis, un processus d’inscription bâclée, ou une mauvaise communication.

 

Je vais évoquer la question des CRM.

Non pas le CRM tel qu’on le connait dans le milieu de l’assurance automobile, le fameux Coefficient de Réduction Majoration mais le Customer Relationship Management la Gestion de la relation client. Michael Merlen

 

De plus en plus d’agents d’assurance se tournent vers les logiciels de CRM dédiés aux sociétés d’assurance et de mutuelles pour répondre à ces besoins.

Un logiciel CRM doit permettre de gérer (et automatiser) l’activité sein de l’entreprise ainsi que de favoriser une interaction positive entre assureur et client.

Qui plus est, les meilleures solutions logicielles de CRM permettent aux compagnies de suivre les activités de leurs employés, mettre en place et gérer des campagnes de marketing et enfin d’interagir de façon transparente avec les logiciels métier.

 

Un agent d’assurance peut économiser du temps et l’argent en choisissant un logiciel CRM conçu pour le domaine de l’assurance.

 

Quelles sont les spécificités des CRM dans les Assurances ?

the-most-important-step-in-the-sales-process_5286210245844_w1500

Pour prendre la bonne décision, cependant, il est essentiel de savoir en quoi les programmes de CRM d’assurances sont un peu différents des autres types de produits CRM.

En outre, vous aurez envie de savoir quel type de fonctions offrent un CRM, ainsi que certaines questions clés à considérer lorsque vous décidez quelle plate-forme choisir.

 

En fait cela revient à répondre à la question : Quels sont les besoins en CRM spécifiques pour l’assurance qui font qu’un logiciel de CRM classique (ou non personnalisé) n’est pas pertinent ?

Découvrez la suite de cet article : ICI

Bonne lecture,

 

Michael Merlen

Qu’est ce qu’une mutuelle de famille ?

Qu’est-ce qu’une mutuelle famille ?

La Sécurité sociale ne rembourse pas l’ensemble des dépenses de santé, pour l’ensemble de ses assurés. Une mutuelle famille va vous permettre de bénéficier de remboursements complémentaires.

Pour une famille chaque membre doit être protégé, pour l’hospitalisation, le dentaire, l’optique et les consultations chez les spécialistes. En effet, à la naissance on a besoin du pédiatre à l’adolescence on a besoin du dentiste pour l’orthodontie  puis on a besoin de l’opticien… Financièrement le coup de la santé pour la famille est très élevé pour y faire face il est indispensable d’avoir une mutuelle famille adaptée en terme de budget mais surtout de garanties santé !

Les avantages d’une mutuelle famille ?

 

Très fréquemment  vous obtiendrez des tarifs adaptés à la famille, avec des offres spéciales «  mutuelle famille ».

En fonction du nombre de personne du foyer vous pourrez bénéficier  de  tarif spécifique tel que le troisième enfant offert.

Le coût de la mutuelle famille  peut être réduit en faisant appelle à un courtier en mutuelle. Il est cependant indispensable de cibler vos besoins par personne afin d’obtenir des tarifs personnalisés ;

Très souvent les postes qui augmentent le prix de votre mutuelle famille sont les garanties de santé dentaire et optiques.

Afin de comparer et d’obtenir un devis mutuelle famille en fonction de vos besoins vous pouvez utiliser le comparateur internet du site : www.assurancesetmutuelles.fr , celui vous permettra en quelques clics de connaître différentes offres de mutuelles familles et ceci totalement gratuitement et sans engagement.

À partir su 1er janvier 2016, votre employeur sera dans l’obligation de vous proposer une mutuelle avec une participation  » employeur ». Cette mutuelle pourra prendre en compte votre famille avec ou sans participation employeur ( en fonction de la générosité de celui-ci).

Petit conseil : Faites le bon choix, si vous avez des enfants jeunes , anticipez à l’orthodontie afin d’éviter les délai de carences

Bonne lecture, Michael Merlen

 

 

Qu’est ce qu’une mutuelle senior ?

Qu’est-ce qu’une mutuelle séniors ?

Les mutuelles et les complémentaires santés proposent de nombreuses gammes d’assurance de santé en fonction de votre âge, en fonction de votre famille, ou de votre situation professionnelle (étudiant par exemple : mutuelle étudiante).

Les mutuelles séniors couvrent en générales les personnes de plus de 60 ans avec des garanties santé qui répond à leurs besoins et à leurs budgets.

Une mutuelle sénior est donc une assurance santé complétement dédiées en fonction de l’âge du souscripteur.

Il est important de prévoir cette mutuelle sénior car au départ à la retraite vous devrez choisir une mutuelle santé adaptés à vos nouveaux besoins et surtout votre budget.

En effet, lors du départ en retraite, pour bon nombre de personne vous êtes sous le régime de la complémentaire santé de votre entreprise qui prend en charge une partie de votre cotisation (en moyenne la mutuelle entreprise prend à sa charge 50% de votre mutuelle santé). La retraite est  donc synonyme, dans ce cas, d’augmentation de votre budget santé.

Pourquoi une mutuelle séniors et pas une mutuelle couple, famille ou mutuelle étudiante ?

Les besoins en santé évolues en fonction de votre âge et certaine assurance santé garde dans leurs contrats de bases ces garanties : ex : Avez-vous besoin d’un forfait naissance à 65 ans ?

Vous auriez plutôt besoin de garanties en appareils auditifs, podologues, hospitalisations.

Les mutuelles séniors prennent donc en charge plus des besoins ciblés à leurs clientèles qu’une mutuelle famille. Par ce biais, les assurances pour séniors arrivent aujourd’hui à des tarifs adaptés grâce à une base de garanties beaucoup plus ciblés.

La souscription des mutuelles séniors est facilitée depuis quelques années, il est bien fréquent qu’on vous demande aucun questionnaire médical, est aucun délai de carence.

Il reste certaines particularités sur les mutuelles séniors à connaître, en effet certaines sont plus spécialisées sur les dépassements d’honoraires en hospitalisation, d’autres sur le bien être (cures thermales), et d’autres avec de gros forfaits pour les prothèses ou appareils auditifs.

Pour faire le bon choix, demandez conseil à un courtier qui pourra comparer pour vous plusieurs contrats d’assurances santé séniors en fonction de vos besoins. Vous pouvez également utiliser notre comparateur de mutuelles et assurances santés complétement gratuit et qui pourra vous donner un ordre d’idées en termes de garanties, et de budget.

Une question ? Posez-la moi.

Michael Merlen

La DUE : Les critères interdits

xLa DUE ou décision unilatérale de l’employeur peut contenir des critères interdits dont il faut tenir compte.

Les critères interdits pour votre DUE

 

Une catégorie ne peut en aucun cas être définie en fonction :

  1. du temps de travail des salariés : Exemple : réserver l’accès aux garanties aux salariés travaillant à temps plein est interdit
  2. de la nature du contrat de travail : Exemple : réserver l’accès aux garanties aux seuls salariés en CDI est interdit
  3. de l’âge du salarié : Exemple : réserver l’accès aux garanties aux salariés de moins de 60 ans est interdit
  4. de l’ancienneté du salarié, sauf exception : Exemple : réserver l’accès aux garanties aux salariés ayant 5 ans d’ancienneté dans l’entreprise est interdit.

Toutefois, par exception, réserver l’accès aux garanties aux salariés ayant plus de 12 mois d’ancienneté pour les garanties prévoyance, et 6 mois d’ancienneté pour les garanties santé ne remet pas en cause le caractère collectif de ces garanties.

POINT DE VIGILANCE :

Le mandataire  social  peut-il  se  greffer  sur un collège  de salariés ?

Deux  situations :

  1. Le dirigeant cumule  un mandat  social et un contrat de travail  :
  • La casquette  de  salarié  prime,  il  est  traité  comme  tous  les  autres  salariés  de l’entreprise

 

  1. Le dirigeant ne cumule  pas son mandat  social  avec un contrat de travail  :
  • Doit être  assimilé  salarié  en  droit  de  la  sécurité  sociale  (article    311-3  du CSS)  Exemple  :  gérants  minoritaires  ou  égalitaires  de  SARL,  présidents  CA  et DG  SA, présidents  de SAS…
  • Doit avoir autorisation organe  délibérant  de  la  société  (PV  tenu  à  disposition  de l’URSSAF)
  • Le MS  est  un  article  4  de  la  CCN  de    Il  relève  donc  du  collège  des salariés  affiliés  à l’ Agirc

Attention :

  • INTERDICTION DE LIBELLER UN COLLEGE  «  MANDATAIRE  SOCIAL  »
  • AFFILIATION A  TORT  D’UN  MANDATAIRE  SOCIAL  =  Risque  de redressement  URSSAF

Il est indispensable de respecter ces aspects techniques lors de la création de votre décision unilatérale de l’employeur ou DUE. En effet, le non respect de ces critères interdits remettra en cause la totalité de votre DUE et des avantages associés au contrat collectif.

 

Faites donc attention lors de la rédaction de votre décision unilatérale d’employeur.

Contrats Collectifs et exonérations des charges sociales : Précisions

Exonération de charges sociales : des précisions

Il est nécessaire d’apporter quelques précisions pour pouvoir bénéficier des exonérations de charges sociales :

A moins de 6 mois du point culminant de la généralisation, l’absence de réponse claire à certaines questions techniques appelait une clarification de l’administration pour que l’entreprise puisse mettre en place son équipement frais de santé en toute sécurité.

En effet, la part patronale finançant les garanties d’entreprise jouit d’une exclusion de l’assiette des cotisations sociales sous réserve que le régime mis en place revête un caractère collectif et obligatoire (Alinéa 6 à 9 de l’article L242-1 du Code de la Sécurité Sociale).

Ces notions ont été précisées par le décret du 09/01/2012*, décrivant notamment les modalités selon lesquelles l’entreprise peut offrir des garanties différentes à une partie des salariés en créant des régimes catégoriels, ou encore les manières dont un salarié peut résister à son obligation d’affiliation.

Puis par deux fois ce décret a été commenté par voie de circulaire  avant d’être « toiletté » par le décret du 08/07/2014**.

La nouvelle Circulaire ACOSS du 12/08/2015 nous apporte justement des précisions sur le décret de « toilettage » du 08/07/2014***.

Parmi les thèmes abordés, retiendront notre attention :

  • la comptabilité de l’existence d’une condition d’ancienneté au 01/01/2016 avec la généralisation santé,
  • la prise en charge d’une cotisation entre plusieurs employeurs lorsque le salarié est en situation de multi-emploi,
  • la faculté de dispense d’affiliation des ayants droit lorsque le régime prévoit leur affiliation à titre obligatoire,
  • la création de catégorie objective sur la base des critères n°2 à 5.

 

* Décret n°2012-25 du 09/01/2012 relatif au caractère collectif et obligatoire des garanties de protection sociale complémentaire, codifié aux articles R.242-1-1 et suivants du Code de la sécurité sociale.

** Circulaire N°DSS/SD5B/2013/344 du 25/09/2013 relative aux modalités d’assujettissement aux cotisations et contributions de sécurité sociale des contributions des employeurs destinées au financement de prestations de retraite supplémentaire et de prévoyance complémentaire. Lettre-circulaire ACOSS n° 20140000002du 04/02/2014.

*** Décret n° 2014-786 du 8 juillet 2014 relatif au caractère collectif et obligatoire des garanties de protection sociale complémentaire.

Bonne Lecture ,

Michaël Merlen

1 2