Le CRM dans les Assurances : Pour quoi faire et pour quelles entreprises ?

Vos clients et les clients doivent être en mesure de faire confiance à ce que votre société peut les protéger si quelque chose arrive, à leur santé ou à leurs biens.

Les agents d’assurance doivent conserver la confiance des clients potentiels malgré des documents mal remplis, un processus d’inscription bâclée, ou une mauvaise communication.

 

Je vais évoquer la question des CRM.

Non pas le CRM tel qu’on le connait dans le milieu de l’assurance automobile, le fameux Coefficient de Réduction Majoration mais le Customer Relationship Management la Gestion de la relation client. Michael Merlen

 

De plus en plus d’agents d’assurance se tournent vers les logiciels de CRM dédiés aux sociétés d’assurance et de mutuelles pour répondre à ces besoins.

Un logiciel CRM doit permettre de gérer (et automatiser) l’activité sein de l’entreprise ainsi que de favoriser une interaction positive entre assureur et client.

Qui plus est, les meilleures solutions logicielles de CRM permettent aux compagnies de suivre les activités de leurs employés, mettre en place et gérer des campagnes de marketing et enfin d’interagir de façon transparente avec les logiciels métier.

 

Un agent d’assurance peut économiser du temps et l’argent en choisissant un logiciel CRM conçu pour le domaine de l’assurance.

 

Quelles sont les spécificités des CRM dans les Assurances ?

the-most-important-step-in-the-sales-process_5286210245844_w1500

Pour prendre la bonne décision, cependant, il est essentiel de savoir en quoi les programmes de CRM d’assurances sont un peu différents des autres types de produits CRM.

En outre, vous aurez envie de savoir quel type de fonctions offrent un CRM, ainsi que certaines questions clés à considérer lorsque vous décidez quelle plate-forme choisir.

 

En fait cela revient à répondre à la question : Quels sont les besoins en CRM spécifiques pour l’assurance qui font qu’un logiciel de CRM classique (ou non personnalisé) n’est pas pertinent ?

Découvrez la suite de cet article : ICI

Bonne lecture,

 

Michael Merlen

Qu’est qu’une mutuelle jeune ?

MUTUELLE ÉTUDIANT – MUTUELLE JEUNE

Pourquoi choisir une mutuelle étudiante ?

La Sécurité sociale ne rembourse pas l’ensemble des dépenses de santé, pour l’ensemble de ses assurés.

Lorsque l’on est étudiant avec un pouvoir d’achat moins développé qu’un salarié, la question de la mutuelle santé prend toute son importance. Quel budget pour mon assurance santé, quels besoins ? Pour vous prémunir de tout endettement suite à des soins de santé parfois très élevés (dentaire et optique par exemple) il faut faire le bon choix de sa mutuelle.

La mutuelle de vos parents ne vous couvre plus à partir d’un certain âge, il est donc indispensable d’adhérer à une mutuelle étudiant avec des garanties adaptées à vos besoins de santé.

Une mutuelle étudiante sera donc spécialisée dans les frais pour l’hospitalisation, le dentaire, l’optique et bien moins pour les cures thermales et les prothèses auditives.

Pour faire le bon choix, demandez conseils à un courtier qui pourra comparer pour vous plusieurs contrats d’assurances santé étudiant en fonction de vos besoins. Vous pouvez également utiliser notre comparateur de mutuelles et assurances santés complétement gratuit et qui pourra vous donner un ordre d’idées en termes de garanties, et de budget. www.assurancesetmutuelles.fr

Dirigez vous également vers les offres spéciales étudiants de vos régimes de sécurité sociale.

Petits conseils :

  • Vous pouvez si vous êtes étudiants restés sur la mutuelle de vos parents, certaines assurances ou mutuelles acceptent jusque 28 ans.
  • Si vous êtes détachés fiscalement de vos parents faites une demande de chèques ACS ( Aide à la complémentaire Santé )
  • Demandez, si vous avez un emploi à temps partiel, à votre employeur sa mutuelle de groupe, celle ci sera obligatoire à partir de janvier 2016 et il y participera à 50% de la cotisation au minimum. En fonction de certaines conditions vous pourrez y souscrire.

Bonne lecture,

 

Michael Merlen

Contrats Collectifs et exonérations des charges sociales : Précisions

Exonération de charges sociales : des précisions

Il est nécessaire d’apporter quelques précisions pour pouvoir bénéficier des exonérations de charges sociales :

A moins de 6 mois du point culminant de la généralisation, l’absence de réponse claire à certaines questions techniques appelait une clarification de l’administration pour que l’entreprise puisse mettre en place son équipement frais de santé en toute sécurité.

En effet, la part patronale finançant les garanties d’entreprise jouit d’une exclusion de l’assiette des cotisations sociales sous réserve que le régime mis en place revête un caractère collectif et obligatoire (Alinéa 6 à 9 de l’article L242-1 du Code de la Sécurité Sociale).

Ces notions ont été précisées par le décret du 09/01/2012*, décrivant notamment les modalités selon lesquelles l’entreprise peut offrir des garanties différentes à une partie des salariés en créant des régimes catégoriels, ou encore les manières dont un salarié peut résister à son obligation d’affiliation.

Puis par deux fois ce décret a été commenté par voie de circulaire  avant d’être « toiletté » par le décret du 08/07/2014**.

La nouvelle Circulaire ACOSS du 12/08/2015 nous apporte justement des précisions sur le décret de « toilettage » du 08/07/2014***.

Parmi les thèmes abordés, retiendront notre attention :

  • la comptabilité de l’existence d’une condition d’ancienneté au 01/01/2016 avec la généralisation santé,
  • la prise en charge d’une cotisation entre plusieurs employeurs lorsque le salarié est en situation de multi-emploi,
  • la faculté de dispense d’affiliation des ayants droit lorsque le régime prévoit leur affiliation à titre obligatoire,
  • la création de catégorie objective sur la base des critères n°2 à 5.

 

* Décret n°2012-25 du 09/01/2012 relatif au caractère collectif et obligatoire des garanties de protection sociale complémentaire, codifié aux articles R.242-1-1 et suivants du Code de la sécurité sociale.

** Circulaire N°DSS/SD5B/2013/344 du 25/09/2013 relative aux modalités d’assujettissement aux cotisations et contributions de sécurité sociale des contributions des employeurs destinées au financement de prestations de retraite supplémentaire et de prévoyance complémentaire. Lettre-circulaire ACOSS n° 20140000002du 04/02/2014.

*** Décret n° 2014-786 du 8 juillet 2014 relatif au caractère collectif et obligatoire des garanties de protection sociale complémentaire.

Bonne Lecture ,

Michaël Merlen

Comparer assurance et mutuelles : découvrez mon site

Il y a 3 ans, j’ai réalisé un site permettant de comparer les contrats de mutuelles individuelles

www.assurancesetmutuelles.fr.

Un comparateur de mutuelles santé / assurances santé

qui va vous permettre de comparer librement les différents contrats de mutuelles / assurances santé que vous propose les compagnies.

Plus de 300 contrats comparés, avec des compagnies très connues comme :
  • SWISS LIFE
  • ALLIANZ

mais aussi des courtiers grossistes en assurances santé tel que :

  • APRIL
  • ALPTIS…

Ce comparateur vous donnera en 15 secondes une large vision des mutuelles et vous pourrez prendre une décision en fonction de vos besoins !

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Vous avez une simple demande, besoin d’un devis pour négocier auprès de votre assureurs : Il suffit d’utiliser le tarificateur en ligne. celui ci vous permettra de recevoir des devis sans engagement.
  • Un besoin spécifique, en optique, en dentaire, vous n’arrivez pas à choisir malgré le comparateur de mutuelles un numéro de téléphone dédié que vous trouverez sur le site www.assurancesetmutelles.fr .

Ce comparateur www.assurancesetmutuelles.fr spécialiste de la mutuelle santé est régulièrement remis à jour pour avoir à tout moment des tarifs actualisés.

Un site permettant de recevoir des devis Obsèques – Prévoyances

Vous pouvez également faire des demandes de devis Obsèques, prévoyances mais cette fois ci cela passera forcement par un appel téléphonique afin de prendre exactement vos besoins (c’est plus complexe qu’une mutuelle).

Un site permettant de recevoir des devis Assurances de prêt.

Grâce à notre partenaire Alptis nous avons intégré un tarificateur d’assurances de prêts totalement autonome.

Bonne comparaison !

Michael Merlen

Article 83 – PERP -PERCO

« Retraite art 83 PERP-PERCO » ? Ce titre peut paraître sibyllin. Je vais vous expliquer ce qu’il en est.

Contrat d'assurance vieUn « article 83 » est un contrat d’assurance vie collectif souscrit par l’employeur pour le compte de ses salariés, ou d’une partie d’entre eux. Le qualificatif « 83 » fait référence à l’article du Code général des impôts régissant sa fiscalité.

Ce contrat d’assurance permet de financer sa retraite. Voyons comment !

Comment financer sa retraite grâce à son entreprise

Financer sa retraite grâce à son entreprise se fait différemment suivant si l’on est salarié ou travailleur non salarié.

Pour les salariés :

Beaucoup de PME utilise aujourd’hui encore « l’article 83 » pour leurs salariés. Ce contrat permet de rendre déductibles du ­résultat imposable de l’entreprise les cotisations versées à l’organisme gestionnaire de ce même contrat ­. Ces cotisation sont exonérées de charges sociales  dans la limite de 5% du plafond annuel de la Sécurité sociale (Pass), soit 1877 euros pour l’année 2014, elle reste cependant soumises à la CRDS et à la CSG.

Pour les travailleurs non salariés (TNS) :

Vous pouvez prétendre au contrat Madelin.

L’enveloppe de la déduction fiscale sera calculée en fonction de votre bénéfice d’activité et du plafond ­annuel de la Sécurité sociale, soit un montant maximum de 69463 euros en 2014.

Ce contrat « retraite Madelin » seront disponible uniquement à votre  départ en retraite et sous forme de rente. Chacun de vos versements seront déductibles du revenu imposable de votre entreprise. Vous devrez vous engager sur un versement mensuel, trimestriel ou annuel .Bien utilisé ce contrat peut vous faire réaliser de sérieuse économie d’impôts.

Pour les Salariés ou TNS :

Le PERP :

Dans le cadre du Plan d’épargne retraite populaire, (PERP) aucun engagement de versement n’existe, vous pouvez verser librement, un montant non défini par avance. Cependant les déductions d’impôts seront moins intéressantes que la retraite Madelin qui se déduit directement tels une charge pour l’entreprise tandis que le PERP sont déductible du revenu net global privé.

Pour les dirigeant d’entreprises  ainsi que les conjoints associés d’une société dont l’effectif est compris entre 1 et 250 salariés. L’entreprise doit être doté d’un Plan épargne entreprise antérieurement à la souscription d’un PERCO.

Le PERCO reprend les mêmes avantages que le PEE, mais les sommes ne peuvent être débloquées qu’uniquement au départ en retraite. Les versements sont limités à 25% du revenu brut.

Des cas de déblocages exceptionnels sont également prévus et reprennent ceux du PEE.

Des questions ? Posez les moi !

1 2 3